Le Parisien – il invente des semelles à base de coquilles d’huîtres

La jeune société Solandy West, basée à Ploemeur dans le Morbihan, propose aux sportifs, amateurs comme confirmés, d’imprimer en 3D ces semelles innovantes et respectueuses de l’environnement.

Eric Mariotto est à la tête de Solandy West, PME qui développe une offre de semelles innovantes. PHOTOPQR/LETELEGRAMME/Emmanuelle Gourvès


« Alors non, ça ne sent pas la marée et non, ça ne va pas faire mal aux pieds ! », s’amuse encore Eric Mariotto, fondateur et dirigeant de la jeune société Solandy West, située à Ploemeur, près de Lorient (Morbihan). Celle-ci relève un défi assez fou, celui de concevoir des semelles sur mesure, de qualité et biodégradables imprimées en 3D… à base de poudre de coquille d’huître. Après quinze ans passés au sein de Naval Group (ex-DCNS), Eric Mariotto, passionné de sport et surtout de running, cherchait à changer de cap professionnel et à se lancer dans l’entrepreneuriat. Cet ancien technicien supérieur polyvalent s’est penché sur ses propres loisirs, en plein essor depuis le confinement, pour permettre à tous de pouvoir en profiter pleinement.

« L’idée était de réaliser ces semelles sur mesure, en prévention de toutes les blessures (ampoules, ongles noirs, etc.) qu’on retrouve dans diverses pratiques sportives, et ainsi apporter plus de confort pendant et après l’effort », souligne Eric Mariotto. Le challenge, après deux ans de recherche et développement, est aujourd’hui réussi grâce à ComposiTic, plateau technique de mise en oeuvre de composites innovants au sein de l’Université de Bretagne-Sud, également installé au parc technologique de Soye, à Ploemeur.

Un produit « 100% Made in France »

Grâce aussi à divers partenaires locaux, qui permettent un circuit régional : l’usine de ramassage de coquilles Kervellerin, à Cléguer, ou encore l’entreprise Elixance, à Elven, entre autres. Solandy West peut ainsi proposer un produit « 100 % made in France » aux résultats très concluants, qui séduit déjà les profs de STAPS et les testeurs amateurs. Cette solution commence à s’installer progressivement dans le Morbihan et la région. L’objectif final étant de la proposer partout en France aux magasins de sport qui le souhaitent.

Prix de vente conseillé : 85 euros.

Écrit par Nora Moreau le 1er Juin à 09h37

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn