Les Echos – Solandy West invente la semelle de chaussures à base d’huîtres

De la poudre d’huîtres dans les chaussures ? C’est l’invention de Solandy West qui commence à vendre des semelles sur-mesure pour les sportifs, imprimées en 3D, au prix de 85 euros la paire. Elles épousent la forme de la voûte plantaire et contribuent à limiter les échauffements. Deux années de R&D ont été nécessaires à leur mise au point.


Si les extraits de coquilles d’huîtres sont déjà utilisés pour la fabrication de montures de lunettes, ils s’infiltrent aujourd’hui dans… les chaussures des sportifs. La jeune entreprise Solandy West, localisée à Lorient, a en effet mis au point des semelles fabriquées à base de poudre d’huîtres. « Elles sont produites uniquement sur-mesure, afin qu’elles puissent parfaitement épouser la forme du pied », explique Eric Mariotto, son fondateur. Il se fournit en matière première dans l’usine voisine de Kervellerin qui transforme, chaque année, 4.000 tonnes de coquilles d’huîtres en poudre. Solandy West passe ensuite par l’intermédiaire de l’entreprise Nanovia, qui crée des filaments utilisés pour la production des semelles , toutes réalisées à partir d’imprimantes 3D. « Ces semelles maintiennent parfaitement le pied dans la chaussure, ce qui limite les ampoules », précise-t-il. A chaque sport correspond un design particulier de semelles destinées aux coureurs à pied, cyclistes et adeptes du triathlon.

Débouchés aussi dans l’industrie

« Deux ans de R&D ont été nécessaires pour la mise au point de ces semelles », dont la durée d’utilisation est quasi identique à des produits conventionnels. Un coureur à pied peut effectuer au moins 800 km sans en
changer. Eric Mariotto a achevé la phase de prototypage et démarre la production avec cinq imprimantes 3D, soit une capacité de fabrication de 200 semelles par semaine. « Un premier magasin de sport à Lorient nous
amène des clients », indique-t-il. Les mesures des pieds sont prises dans le point de vente, puis transmises par Internet à l’équipe de fabrication de Solandy West. Sur le même modèle, la société vient de passer un
accord de production avec l’enseigne de chaussures de sport, Run Green.

Vendue à 85 euros et disponible avec un revêtement en cinq couleurs au choix, chaque paire de semelles est d’une épaisseur comprise entre 2 et 4 mm, en fonction du sport pratiqué. Les débouchés pourraient vite dépasser la pratique sportive. « Dans l’industrie, la position debout est fatigante, les semelles à base d’huîtres participent à un meilleur confort. » Les adeptes de stages commandos sont une autre cible, car elles peuvent alléger des Rangers.

L’invention

Solandy West
Date de Création : 2018
Président : Eric Mariotto
Effectif : 3 personnes
Secteur : Sport

Écrit par Stanislas du Guerny.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn