Damien Le Moulec - Trail

Bien s’équiper pour courir un Ultra Trail

Nous sommes tous d’accord, pour faire un footing il vous suffit d’une bonne paire de chaussures, d’un maillot et d’un short. Ce minimalisme qui est vrai pour une petite sortie, est très difficilement applicable voire tout simplement inenvisageable lorsqu’il s’agit de courir des heures durant, dans un environnement technique, avec un nombre restreint de zone de ravitaillement, et sous différentes contraintes météorologiques. S’équiper en Ultra Trail, c’est anticiper tous ses besoins ainsi que l’ensemble des conditions de la course.

Essayer de penser à tout…

La tenue de trail idéale se compose de vêtements et équipements techniques homologués choisis avec soins.

Concernant les shorts, maillots et chaussures, j’opte pour des matériaux techniques protecteurs, imperméables mais avec de hautes qualités respirantes, adaptés aux conditions extrêmes auxquelles nous pouvons nous retrouver confrontés. J’aurais chaque élément en double, triple voire quadruple, car se sentir frais peut-être d’un grand réconfort lors de phases difficiles.

Pour la Diagonales des Fous, je serai également équipé d’un gilet de course me permettant de transporter tout le matériel dont j’aurai besoin, une partie étant même obligatoire pour franchir la ligne de départ. Le tout pèsera entre 3 et 5kg.

… et pour toutes les conditions .

De l’hydratation en conséquence, je courrai avec 2,5 litres de boisson, à cela s’ajoute l’alimentation copieuse indispensable pour avoir l’énergie.

Il m’est impératif de prévoir des vêtements anti-pluie dans ce gilet, courir sous la pluie pendant 5 ou 6h sans cela est une idée inconcevable.
Il en va de même pour le froid, malgré son climat agréable, certaines éditions de la Diagonales des Fous ont enregistré des températures négatives. L’hypothermie est une cause majeure d’abandon, une couche thermique et respirante à portée de main m’est ainsi fondamentale !

A l’inverse, des lunettes de soleil très légères ainsi qu’une casquette sont des accessoires précieux pour prévenir du soleil et des coups de chaud.
Une lampe frontale performante et de haute autonomie est également un équipement essentiel. Je vais courir 2 voire 3 nuits entières, une batterie de rechange m’est imposée ainsi qu’une lampe de dépannage. Un coureur sans éclairage est un coureur contraint à l’abandon.

En parlant d’abandon, chaque coureur doit avoir une couverture de survie ainsi qu’un sifflet. La Diagonale des Fous, au même titre que bien d’autres ultra trails, est une course dangereuse et ce pour tous les coureurs, quel que soit leur niveau.

Un détail qui n’en est pas un ! Malgré la haute performance et la qualité du matériel dont je me suis équipé, les chocs et les frottements auront raison de mon corps. J’aurai donc à disposition une crème anti-frottements, une alliée redoutable pour éviter autant que possible de terribles et douloureuses séquelles.

Tester son matériel

Le plus important dans le choix du matériel, et il s’agit d’une règle d’or en trail : il est essentiel de tester et valider chaque équipement en amont pendant les séances d’entraînements.

Vous l’aurez compris, un matériel mal choisi et/ou mal utilisé, peut devenir très inconfortable et engendrer un véritable calvaire pour chacun d’entre nous, ultra traileur professionnel ou amateur passionné comme je le suis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn