API – Solandy West ouvre ses semelles sur mesure à de nouveaux marchés

https://agence-api.ouest-france.fr/article/solandy-west-ouvre-ses-semelles-sur-mesure-a-de-nouveaux-marches

A Lorient, Solandy West est spécialisé dans la fabrication d’accessoires par impression additive pour la pratique du sport. Elle a mis au point une semelle pour les chaussures conçue et fabriquée sur mesure en impression 3D. Sa particularité ? Elle est fabriquée à partir d’un filament intégrant 20% de poudre de coquilles d’huîtres et des huiles essentielles rendant notamment les semelles biodégradables. Fondée en 2018, la startup s’était lancée commercialement début 2020, ciblant les magasins de sports orientés sur la marche et de la course. Le concept leur est proposé comme un service. « Un scanner 3D et une application mobile permettent aux boutiques de sport de prendre les mesures du client. Nous nous chargeons de la fabrication et de la livraison des semelles en magasin », détaille Eric Mariotto, à la tête de Solandy West. La fermeture des boutiques de sport a contraint la startup à arrêter ses démarches commerciales au printemps. « A la réouverture en juin, les enseignes n’étaient forcément pas très promptes à s’engager dans ce type de partenariats assez innovants. »

Le Cyclisme

Au vu du dynamisme du marché du vélo avant l’été, Solandy West a réengagé des démarches de R&D pour adapter sa semelle aux besoins des cyclistes. « Nous avons notamment travaillé l’augmentation de la sensation de poussée. » Après des tests à l’été, Eric Mariotto a repris ses démarches commerciales à l’automne. « Quatre magasins dans le Finistère et dans le Morbihan proposent aujourd’hui nos semelles. Et des échanges sont en cours avec d’autres indépendants ou franchisés. » Autre secteur visé ? Le marché professionnel des chaussures de sécurité. « Nous avons engagé de premiers échanges avec des fabricants français d’équipements de protection individuelles », précise Eric Mariotto espérant des concrétisations en BtoB d’ici fin 2021.

Une fonction chauffante

Fin mars 2020, Solandy West a également été sollicité par un distributeur de semelles chauffantes, ne pouvant plus se fournir en Asie. La startup a donc développé un procédé permettant d’ajouter à son concept sur mesure une fonction chauffante. « Hormis la carte électronique et la batterie, tout est fait en France. Nous avons travaillé avec un bureau d’études à Lorient et Actuaplast à Fouesnant pour la partie plasturgie. Tout est intégré en impression 3D.» Un câble d’alimentation magnétique se connecte à un boitier étanche permettant de bénéficier d’une chaleur douce pendant 8 heures. En plus des cyclistes, coureurs et marcheurs, Solandy West a démarré des essais avec une navigatrice et l’armée.

L’écosystème local

Pour développer son procédé de fabrication additive, Solandy West s’était rapproché de la plateforme technologique ComposiTIC à Ploemeur. La poudre de coquilles d’huîtres est réalisée par l’usine de Kervellerin à Cléguer. Cela permet à Elixance à Elven, spécialisé dans la coloration des matières plastiques, de produire du granulat. Ce dernier est transformé à Nanovia à Louargat (22) en un filament 3D, l’Istroflex. Toujours installé à l’espace Teknika du parc technologique de Soye, Solandy West emploie un salarié, en charge de la fabrication des semelles. Les démarches commerciales sont gérées par Eric Mariotto.

Maureen LE MAO

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
Facebook
LinkedIn